Rechercher
  • Xavier GUILBERT

Gérer un entretien de recrutement avec un candidat "taiseux", mode d'emploi

On a tous été amenés, recruteur professionnel ou occasionnel, à devoir gérer un entretien de recrutement avec un candidat peu loquace. Sacrée expérience à vivre si on n’est pas rôdé à l’exercice. Surtout, comment tirer de cet entretien du concret pour se faire une opinion.

Petit tuto de recruteur.

En général, on s’en rend compte dès la poignée de main – bon depuis quelques temps et pour encore un petit moment on l’oubli et en plus on garde les masques. Moins facile du coup pour se rendre à l’évidence de suite, cela dit assez vite vous allez le constater.

Dès lors, mettez à l’aise le candidat, en vous présentant de la façon la plus simple et souriante possible (bon là encore, fichu masque … mais il nous reste le regard et l’intonation de la voix), notamment par votre seul prénom si l’usage dans votre entreprise est de mise. Ça peut paraître bête mais une petite blague aide aussi. Ici l’idée est d’envoyer le message au candidat qu’il n’a aucune raison de rester sur la défensive et que l’entretien va se dérouler dans un contexte convivial et détendu.

Lorsque vous serez dans le vif du sujet, il y a fort à parier que vous allez vous heurter lors de vos questions à des oui ou non lacunaires. N’hésitez pas à jouer du silence après sa réponse pour après un temps d’arrêt lui demander d’expliciter.

Sur ses réponses plus développées mais pas forcément suffisamment, reprenez celles-ci en lui demandant de valider si votre compréhension est bonne. Après quoi, idem, n’hésitez pas à marquer un temps d’arrêt pour lui demander d’expliciter les choses.

Également, amenez-le à parler de lui au maximum. Demandez-lui pour certaines expériences de vous donner des exemples de cas concrets rencontrés, comment il les a vécu, ce qu’il en a tiré de positif et moins positif, quel est son quotidien dans son poste actuel et ce qu’il en tire de plaisant et moins plaisant …

En gros, vous le forcez à prendre position et à se livrer. Ce qui est souvent quelque chose de difficile et la cause du comportement « taiseux » pour ces personnalités peu volubiles.

N’oubliez pas, tout au long de l’entretien entretenez une relation de confiance et de convivialité, qui amènera plus facilement le candidat à se détendre et baisser les armes.

Quel que soit le poste pour lequel vous recevez le candidat, gardez en tête qu’un comportement distant n’est pas le signe d’une personnalité peu adaptée et qui aura des difficultés d’intégration. Très souvent l’entretien de recrutement est un catalyseur des angoisses du candidat, qui vient amplifier un phénomène parfois éteint ou très amoindri en contexte professionnel, que ce soit parce que la personne travaille sur ses peurs ou que simplement dans un environnement maitrisé elle s’épanouisse pour être en confiance et ainsi lâcher prise.

68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout